Le choix

 

Romanuniverscritiques

Fantasy – Tout public (Nouvelle)

Tome 0.5 d’une série de 4. 

Couverture : Iman Eyitayo
Editeur : Editions Plumes Solidaires
Date de parution : 25 Mars 2014
ISBN : 978-2954206851
44 pages 

Résumé.

Rosa vit dans la crainte. Onze années auparavant, elle a enfreint la plus importante loi du Régisseur. Mais lorsque la guerre éclate et que les gardes royaux envahissent la ville, son secret risque d’être découvert. Comment s’en sortira-t-elle ? 
—————————— 

NOTE : Cette nouvelle se déroule dans l’univers de « Coeur de Flammes », environ six ans avant le début de la série, mais peut très bien être lue de façon indépendante. 

—————————— 

Pour l’Univers et le Glossaire, se référer au Tome 1 de Coeur de Flammes !

Extrait…

Cela fait quelques lunes que le soleil a refait son apparition. Il illumine toutes les rues de la Braise, le quartier le plus au sud de la ville de Minabis, il redonne vie aux fleurs qui bordent les trottoirs et réchauffe mon cœur. En apparence, le printemps s’annonce particulièrement beau.

Seulement, la présence des gardes royaux à tous les coins de rue gâche le tableau. Les combats battent leur plein au nord depuis des mois, la guerre ne connaît que de courtes périodes de répit. Notre ville a très vite été mise sous protection royale, mais combien de temps serons-nous épargnés ? Cela fait six longs mois que la guerre a commencé et la ville d’Arabica n’est déjà plus que l’ombre d’elle-même. Elle résiste encore, mais beaucoup de ses habitants ont déjà fui leurs maisons et migré vers le sud.

Notre quartier en particulier est de plus en plus surpeuplé. Les commerçants ont envahi nos marchés, les mendiants ont noirci les rues, les vols à l’arraché se sont multipliés. Les gens sont de plus en plus nerveux, et ce n’est qu’une question de temps avant que les agressions ne deviennent monnaie courante. Nous ne sommes plus en sécurité, même si la marée de gardes royaux encadrant la ville est là pour nous faire croire le contraire. Au fond de moi, je sais que ce n’est qu’un leurre. Lorsqu’Arabica sera tombée, ce sera notre tour.